• Notre jeu

    Recherche académique & Approche sensible du territoire

    Nos contenus et nos outils sont fondés sur les résultats de la recherche académique (climatologie, géographie, science de l’environnement, sciences humaines…). Nous les explorons au prisme des problématiques des collectivités territoriales.

  • Recherche - Action

    Une adaptation libre et ludifiée

    Notre jeu est une adaptation libre du jeu de territoire développé par l’Unité Mixte de Recherche (UMR) Territoire et fait l’objet d’un suivi par ses concepteurs et utilisateurs (Sylvie Lardon INRA_ directrice de recherche UMR Territoires, Claire Planchat Agence Vous Etes D’Ici – chercheure associée UMR Territoires).
    Le projet est soutenu de manière informelle par la Chaire Paysage Energie, nous envisageons désormais un partenariat académique officiel.

    Le jeu a également été supervisé par Katia Chancibault (IRSTV) pour l’intégration des données régionalisées du changement climatique. Ce partenariat va se poursuivre l’année prochaine sur plusieurs pôles :
    - intégration des cartes issues des données modèles adaptées au jeu
    - densifier la scénarisation sur les conséquences climatiques, vulnérabilité aux évènements climatiques, nature et occurrence de ces évènements,
    - renforcement des informations sur l’adaptation et l’atténuation face au changement climatique dans les fiches enjeux.

    Ateliers

    Chaque atelier fait l’objet de restitutions visant différents objectifs :
    - Restitution aux participants des résultats de leurs travaux, d’abord, pour donner une analyse des débats et une lecture des résultats.
    - Une communication élargie ensuite, pour présenter la synthèse de l’atelier et partager au plus grand nombre (autres acteurs des collectivités, collectivités voisines) la vision stratégique construite lors du jeu.
    - Ces restitutions viendront nourrir le développement du dispositif et enrichir ses possibilités. Aussi, dans le cadre de nos partenariats académiques, une lecture comparée des ateliers offrira des données précieuses pour le développement de la recherche et de la recherche-action pour la promotion des dispositifs de co-construction et d’intelligence collective. Ce retour académique prendra dans un premier temps la forme d’une communication au forum annuel du Réseau des praticiens territoriaux et d’un article scientifique sous la direction de Claire Planchat-Héry et Sylvie Lardon, chercheuses. Le partenariat avec l’Ecole nationale supérieure du paysage de Versailles donnera également lieu à valorisation dans le cadre des actions de la chaire Paysage et Energie.
    - En parallèle de cette exploitation académique des résultats, une curation des productions donnera lieu à une exposition itinérante à destination du grand public, pour poursuivre la réalisation de notre objectif de sensibilisation du grand public aux enjeux du développement local durable et aux défis du changement climatique.
    - A terme, nous envisageons d’éditer un cahier des territoires pour valoriser, documenter et donner trace de la richesse matérielle et plastique des productions des participants.

     

    Au delà de la simple restitution nous travaillons à la retranscription fidèle des impressions, des analyses développées par les joueurs, beaucoup plus riches que ce qui est présenté ici.

  • Aux côtés de chercheur.e.s de l’IRSTV (Katia Chancibault), de la Chaire Paysage Energie (Auréline Doreau et Roberta Pistoni) ainsi que de l’UMR Territoire (Claire Planchat et Sylvie Lardon), nous explorons ensemble comment adapter leurs méthodologies et analyses des territoires au sein du jeu. Concrètement, la base du jeu que nous construisons s’appuie sur le « Jeu de territoire » crée par l’UMR territoire et bénéficie donc de ses nombreux retours d’expérience (variété des types de territoires, enjeux et équipe d’animation). Ce jeu est fondé sur le principe de la représentation spatiale des grandes tendances d’évolution de nos territoires. Il permet le partage des différents points de vue des acteurs et la construction d’une vision partagée pour l’avenir.

    Nous avons intégré les travaux des ateliers paysage énergie de plusieurs groupes d’étudiants de l’École Nationale de Paysage de Versailles et envisageons avec l’aide de Roberta Pistoni de s’appuyer sur l’approche dite du « métabolisme urbain » pour construire les mécanismes du jeu (raisonnement en termes de flux, ressources et déchets). Nous envisageons par la suite de proposer de tutorer un atelier ciblé sur le jeu avec de nouveaux étudiants en paysage (soit sur le 44, soit ailleurs suivant le calendrier).

    Avec Katia Chancibault, nous travaillons à traduire ses simulations climatiques en impacts sensibles sur le territoire et réfléchissons désormais à générer des cartographies sur la base de ces simulations (jeux de données générés pour le jeu).

    Au niveau de la société civile, nous avons entamé une collaboration avec Virage Energie Pays de la Loire pour traduire leur modélisation en leviers simplifiés à mettre en œuvre dans le jeu. Ce travail va sans doute s’affiner pour rendre le jeu plus réactif aux actions proposées par les joueurs. Nous avons également mené un travail d’enquête auprès des acteurs associatifs et étudiants travaillant sur l’aménagement du territoire sur l’agglomération nantaise.

  • Mise en œuvre

    Nous voulons mettre en mouvement les savoirs propres aux différents publics (élus, opérateurs du territoire, grand public) vis-à-vis d’un même territoire. Qu’aspirent-ils à transformer, préserver, reconnecter ? C’est le cœur de l’animation.

     

    Pour notre première phase de test, en 2018, nous avons proposé aux expert.e.s qui nous ont aidé à construire le contenu du jeu (étudiants, fondateurs d’association, agents de Nantes Métropole…) de venir tester le jeu et de nous partager leurs critiques. Ainsi nous avons pu enregistrés, en 2 séances, les réactions de 11 participants qui ont ensuite répondu à une interview à chaud et une enquête à froid. Nous avons également capté leurs dessins et leurs prises de notes.

     

    Chaque partie, qui présente un nouvel assemblage de joueurs, contribue à enrichir le jeu. Par exemple, dans l’optique de développer une version du jeu pour le territoire de Loire-Atlantique, nous souhaitons soumettre le jeu aux bénévoles de l‘association Avenir Climatique, aux élus et agents des différents communauté de commune ou d’agglomération du département.

    Engagement des acteurs

    Quelles sont les actions qui peuvent être concrétisées, intégrées dans les documents d’aménagement ? Quelles sont les articulations entre les différents niveaux d’action ? La mise en action est l’essence même du jeu de territoire dans sa version académique. Cet outil d’intelligence collective a tout d’abord été pensé pour les praticiens du territoire pour les amener à se positionner sur des enjeux (avenir des filières agricoles en Thiérache, …) et construire leur documents d’aménagement stratégiques (Plan local d’urbanisme, Trame bleue…).

     

    À l’aune du changement climatique, les collectivités se dotent de Plan Climat Air Energie Territorial et s’intéressent à explorer les risques, les vulnérabilités qui les traversent. Elles s’attachent également à sensibiliser les citoyens à ces problématiques : comment vivre dans une ville coupée de ses réseaux à cause de crue répétées, quelle réponse sanitaire et sociale est il souhaitable de proposer aux publics les plus fragilisés par les canicules ? Quelle est l’impact de l’effort individuel sur la réduction des gaz a effets de serre ? Si cette sensibilisation est nécessaire, nous souhaitons aller beaucoup plus loin : En tant qu’habitant d’une commune, possédant un savoir du vécu sensible et inscrit souvent sur un long terme, quelles connaissances pouvez-vous apporter sur votre territoire ? Si nous vous proposons des clés d’interprétation des dynamiques et structures de cet espace, ne seriez-vous pas capable d’imaginer collectivement ses valeurs et spécificités à porter vers l’avenir et d’en explorer les moyens ?

    ×
    Éditeur du site
    Le site www.nantesfuturable.fr est édité par l'association NANTES FUTURABLE  dont le siège social est situé 15 rue Guillaume Grootaers à Nantes.
    Email : contact@nantesfuturable.fr
    Directeur de la publication : Alice Mounissamy
    
    Hébergeur
    Ce site est hébergé auprès de Strikingly.com